Une dernière pour la route

Written by Meech on. Posted in Les nouvelles du front de neige...

Histoires de téléphériques, de brouillard, de téléskis et de carrelage…

Fin de saison, les bourgeons aux arbres, la neige qui tombe tiède, les barbecues déjà débâchés… c’est l’heure du dernier derby de la saison, le mythique Derby de La Meije dans le non moins mythique spot de La Grave en France.

Full Metal Contest… 2012 :

On reprend au début… rewind au 28 mars… Meech et Mr Cute montent le soir même aux Ménuires pour le Full Metal Contest… Bizarre, les dates ne collent pas… concerts le jeudi soir ? Non, le FMC annoncé sur le site web du même nom est celui de… 2012 ! Donc ride de chauffe sur les Mémés dans une météo plutôt brumeuse… Et repli sur Arêches le lendemain pour 2 jours sur l’Enduro-Derby d’Arêches Beaufort.

Enduro d’Arêches Beaufort :

L’enduro c’est une sorte de rallye avec six spéciales à courir par équipe de 3. Cute et Meech se dégottent un troisième sur place et se lancent dans un slalom, un boarder cross, un géant, un mini-derby et un contest de saut sur Big Air Bag…

Si dans les 5 premières spéciales on ne fait pas trop mauvaise figure, tout se gâte dans la dernière… Le tricotage n’étant pas la spécialité des  sluffeurs…

Mr Cute lance un superbe 360… qu’il ne rate que de 90 degrés… Notre équipier par soucis d’équipe assure la même figure… Meech n’écoutant que son devoir se lance dans un backflip improbable… qui passe au 2ème essai contre toute attente.

Un tel esprit d’équipe se solde par une 5ème place dans la catégorie « amateurs »… De quoi mériter les diots – crozets et la mondeuse du soir !

 Derby d’Arêches Beaufort :

Dimanche, on reste sur Arêches pour le Derby. Cette année le derby d’Arêches compte pour le trophée des Derbys auquel Meech à quelques prétentions totalement infondées…

On se trouve donc une équipière pour compléter l’équipe à 3 selon le règlement. Merci à Fanny, monitrice à Courchevel, d’avoir accepté de se trainer les deux anciens dans les bosses de la Super-Noire !

Un premier run tout en douceur car le règlement précise que seul le temps du dernier des 3 est pris en compte…

Mr Cute envoie un peu trop le pâté et fini avec le dos en rillettes… On court donc le 2ème run à 2. Meech souffre derrière Fanny qui démontre que la technique ESF n’est pas si has-been ;-)

La gestion du chronométrage étant un peu flottante, on se fait disqualifier à la première manche (pourquoi ? On attend toujours une réponse au mail envoyé…), et du coup toute la team est disqualifiée au final… Erreur de jeunesse de l’organisation… Ce ne sera pas la seule, mais bon, le monde ne s’est pas fait en un jour.

Merci au Zébre (le boss du Trophée des Derbys) qui accordera quand même les 10 point de bonus à tous les participants.

Après tout ce temps blanc, on jette un œil gourmand sur la météo du lundi de Pâques qui s’annonce radieuse après 2 jours de chutes de neige…

Val Thorens et Orelle :

Back to les Mémé et Val Tho où Cute et Meech se gavent comme des petits gorets sur les itinéraires classiques,  mais bien peu tracés d’Orelle et Val Thorens…

Cute, lui, a un vrai travail et doit donc rentrer sur Fribourg lundi soir. Avec regret il lâche Meech à la gare d’Albertville ou un train antédiluvien, mais à 9.80 Euros, l’emmenera à Chambéry où il retrouvera Val dans le bus pour Grenoble.

Mardi de repos et de ripaille chez Fred.

Eric, un sluffeur lyonnais rejoint le team mardi soir et embarque tout le monde dans sa Nissan pour une montée à La Grave en course-poursuite avec un bus régulier… La Nissan a perdu.

La Grave :

Mercredi matin, la pression monte… Perception des dossards à 8h30 et on grimpe direct à 3600m pour une première reco de nos lignes… Neige carrelage, temps blanc… On se fait une rotation 3600-1450… Et le télécabine s’emmêle les câbles…

Il faudra la journée aux techniciens des TGM pour démêler la chose… Du coup, on s’essaye à d’autres descentes…

Le Bois des Fées, le K2… les connaisseurs apprécieront…

Jeudi, temps blanc, mais le TGM fonctionne de nouveau… Les lignes classiques sont limite skiables car bosselées, regelées… bref infectes.

On se lâche sur la rive droite de la moraine… C’est du carrelage mais on peut espérer passer à Mach 2 dedans avec une bonne probabilité d’exploser sur la glace vive, mais ce n’est qu’une probabilité…

Meech arrête son choix sur la rive droite, Val le suit, Eric en bon monoskieur, réserve sa décision…

Briefing course… La météo prédit un créneau entre 8h et 14h… Le problème c’est d’assurer une rotation hélico hors nuage durant la course. Sans ça, pas de course… La sécu avant tout.

Sucres lents et dodo…

7h45 au télécabine. Temps bouché… On monte quand même à 3600m et on attend…

11h, l’ouverture est là, l’hélico en std by sur la DZ à 3200… Premiers départs.

Les Bon Appétits (Fabien Maierhofer et Victor Galuchot) partent 4 ou 5 lignes devant Eric… Pression…

Eric part une ligne avant Meech (avec donc une minute d’avance) avec la certitude de se faire doubler dans le mur des vallons au plus tard… Sauf que le Lyonnais a bouffé du lyon… Meech ne lui reprendra que 44 secondes insuffisantes pour le fumer.

Après un départ au taquet en tête de sa ligne, Meech découvre qu’une saison de freeride intense a eu raison de la glisse de ses Sevun qui auraient mérités un passage à la pierre… Résultat,  le faux plat ne « passe » pas sur l’élan et Meech doit concéder quelques secondes et beaucoup trop de calories pour passer le col des Ruillans en poussant sur les bâtons à 3200m…

Le mal est fait. L’acide lactique commence à brûler les cuissots dès le mur des vallons… Une grosse droite bien scabreuse sur le carrelage rive droite n’y fera rien… Eric a déjà déchaussé une fix quand Meech vient s’écrouler dans la raquette… Non sans avoir franchi la ligne en switch suite à un évitement de snowboarder à 2m de l’arrivée…

Val déboule quelques minutes plus tard en assurant une superbe perf pour sa première participation.

Le sort continuera de s’acharner sur les organisateurs avec une panne du téléski montant à 3600m, puis un enlisement de la dameuse mise en service en remplacement…

Fin des runs vers 16h… Big Up pour l’organisation de ce 25ème Derby malgré les pannes et les imprévus !

1200 participant(e)s, une ambiance de folie, des apéros, des concerts… Pour en savoir plus, viens à La Grave la saison prochaine :-)

 

Une fin de saison en fanfare comme on les aime…

Sur ce, Sluff va se reposer et passer la main à Osmosis pour le wakeboard, au stand Up Paddle, au VTT, au parapente…

Merci à toutes et tous pour cette superbe saison de ski commencée à l’heure d’été et terminée à l’heure d’été !

Encore quelques sorties de clôture de station, des randos en peaux… le site reste ouvert à vos posts.

Ride free, ride safe.

Meech.

 

Les Sluffeurs au Derby de La Meije :

Scratch / Temps / Dossard / Nom / Catégorie

209 / 00:12:05.970 / 485 / CROIBIER MICHEL / ski (167ème skieur)

251 / 00:12:49.694 / 477 / PAYAN ERIC / mono (6ème monoskieur)

580 / 00:17:16.689 / 543 / SAVOY VALERIE / ski (46ème skieuse)

 

Trackback from your site.

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.