Girls under the sun …

Written by admin on. Posted in Les nouvelles du front de neige...

Report de notre Sluffeuse de charme Réjane :

Tiens, il fait 18°, j’ai pas envie de me lever à 3h du matin ni envie de cotoyer les tartes à neige des pistes mais j’ai quand même envie de prendre l’air de la montagne. Et surtout le soleil du mois de mars bronze le double de celui du mois de janvier. Alors j’appelle Bastien de iguideyou.ch et on fait une journée de prévention avalanche sur Veurbiè, hop hop les filles. On est 6, génial.

Girls, girls, girls...

Girls, girls, girls…

Après un premier café sur la terrasse des Chaux (+15 degrés) et s’être évidemment raconté notre samedi-shopping-projet-soldes et filleries, Bastien peut finalement en placer une pour nous présenter plusieurs modèles de DVA. Nous votons à l’unanimité pour le dernier modèle de chez Mammut, qui a, il faut le dire, une jolie couleur verte-pomme. Mais qui est surtout facile à utiliser. Aucune tonalité de bip ne se classe dans la catégorie « doux à nos oreilles »  et ne serait susceptible de nous faire garder notre sang-froid en cas d’utilisation sur « search » de toute façon. Les piles encore neuves (min 60%) checked, la sonde checked, la pelle (attention au plastique, c’est pour les playmobiles) checked. Prêtes pour le DVA Park et les exercices pratiques!

On commence en mode débutant avec une victime à chercher. Moins de 2 minutes plus tard nous trouvons la balise. Ouf puisque si tu dois peller pendant 20 minutes et que l’espérance de ne pas déblayer un cadavre dure 15 minutes, le calcul, que tu peux tourner dans tous les sens, fait bien flipper. Au final, c’est 9 vies sauvés en mode advanced et quelques yeux de victimes crevés à la sonde, mais cela fait partie du jeu de la survie. Si tu y ajoutes le fait que tu suffoques sous la masse – et sans compter évidemment l’éventuel écartellement de tes membres – on se dit que finalement c’est bien de savoir utiliser son matos mais c’est encore mieux de ne pas se retrouver sous une avalanche.

Nous nous remettons de nos émotions avec un mega cheese burger à la cabane Mont-Fort, qui heureusement possède un cadran solaire pour te dire qu’après 13h avec cette neige, tu ne sors plus. La magnifique vue sur le bec des Rosses nous sert de tableau noir pour le dernier cours de Bastien. Il nous explique la neige et nous rappelle de bien checker le bulletin des types très compétents qui checkent la neige à ta place avant toute sortie, infos que tu trouves donc sur le site www.slf.ch ou en application smartphone sous « white risk ».

C’est donc dans une bonne humeur tout à fait féminine que nous terminons cette journée par quelques pistes de ski nautique et terminons sur la bonne blague du jour. Que fait une brochette de nanas qui debriefent sur un télésiège à 6 au soleil? …. Le tour.

Alors, qu’est-ce qu’on a retenu? Attention à ne pas prendre plus de risques parce qu’on est équipé d’air bag, bip bip, parachutes ou autres bouteilles d’oxygènes avec détecteur REGA instantané, à moins d’être un pro rider (donc celui qui est payé pour skier et dont l’hélico perso est déjà sur place avec une caméra).

Bisous bisous

 

Trackback from your site.

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.