Sluff en formation DVA

Written by Meech on. Posted in Les nouvelles du front de neige...

Shit happens… Et c’est pas quand t’es dedans qu’il faut apprendre à t’en sortir… Donc Sluff s’offrait une grosse journée de formation à la recherche de victimes d’avalanches ce samedi.

Un grand merci à nos deux guides Florian et Blaise pour leur savoir-faire et leur pédagogie.

Le scénario du pire...

Le scénario du pire…

« Wooof !!! »… Ton pote qui hurle « Merde… ça part… »… et disparait sous la plaque… ça bouge de partout… La montagne est vivante, elle rampe le long du joli vallon que tu t’apprêtait à rider avec une banane jusqu’aux oreilles… Elle est en train de bouffer ton pote… Elle mettra 15mn à le digérer… T’as pas plus que ça.

Et les statistiques sont contre toi :

Les stats qui font pas rire...

Les stats qui font pas rire…

Donc vu qu’un jour ça arrivera, ben faudra être bien entrainé pour rester dans ces 15 foutues minutes…. C’est ce que nous avons fait ce samedi.

8h30 au col des Mosses… c’est un horaire de collant-pipette ça… Bon, pas grave c’est pas pour se faire 1200m D+, aujourd’hui Sluff retourne à l’école.

Raconter une formation me semble inutile… faut pas la lire, faut la faire !

Donc rien de technique dans ce post….

On a commencé par deux bonnes heures de théorie… Les stats (voir ci-dessus), le matos, l’organisation d’une recherche, des secours etc…. Tout va bien, on est au chaud devant un café des croissants… Mais les deux ou trois anecdotes de Florian et Blaise sur certains riders de Verbier font quand même réfléchir…

10h30, on se déplace vers un petit TK à 3frs la montée et au sommet on peaute, raquette, ou split-board…

On grimpe 15mn dans les vallons à l’est du col des Mosses jusqu’à un endroit ou visiblement ça « coule » régulièrement… Le décor est planté.

On fera 2 groupes : « Les forts » qui n’ont pas encore suivi de formation, et les « très forts » qui ont déjà quelques notions.

Reprise de la théorie, mais avec le DVA en main cette fois… Là on comprend vraiment mieux les différents facteurs qui influencent la qualité de la recherche DVA… C’est vraiment du concret.

On joue à se planquer un, deux, trois DVA dans plus d’1m40 de neige, dans des configurations de plus en plus complexes…. On reste dans les 4mn pour retrouver les émetteurs-test… trop facile tout ça…

Trouver c’est une chose, sonder et pelleter c’en est une toute autre…. Les guidos nous font prendre la place d’une victime, sous la neige… Les grondements de la neige quand t’es dessous ou presque, ça file les jetons… Se prendre une sonde dans le c… ben des fois ça doit rassurer

Pour finir, nos guides nous préparent un vrai scénario comprenant tous les aspects de la prise en charge des non-ensevelis en état de choc, jusqu’à l’extraction et mise en sécurité des victimes…

On est resté dans les 15mn pour 3 ensevelis et 2 états de choc… cette fois.

On peut se faire une petite descente jusqu’au bistrot le plus proche…. On a bien rigolé, mais on a tous sans exception appris beaucoup !

Je dois dire que je suis super content qu’autant de monde ait répondu présent à cette formation… Désolé pour ceux qui n’ont pas eu de place… En tout cas, sortir avec Sluff est un peu plus sûr maintenant… Merci à toutes et tous.

Tient, j’y pense, faudra que l’on apprenne aussi à éviter le scénario du pire… Ca s’appelle formation nivologie… avec les même guides… à suivre…

Trackback from your site.

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.