Géorgie, jour 1 – Genève – Tbilissi… ou pas.

Written by Meech. Posted in Les nouvelles du front de neige...

« Un commencement est un moment délicat. » Frank Herbert – Dune
Ben les sluffeurs n’ont pas les supers pouvoirs des Atréïdes visiblement…

Customer Care...

Customer Care… VDM…

Tout avait pourtant bien commencé avec un départ à l’heure de Lausanne pour le Bouquetin et Meech. Check-in fluide, ligne directe, réception derrière la sécurité bien replaquée… Le run parfait !

Ah, oui, on a pas trouvé Christophe sur la borne d’enregistrement… On l’a pas trouvé lui non-plus… Normal jusque là, Christophe c’est… Christophe.
Le bouquetin file acheter du dissolvant pour assurer les longues soirées au coin du feu…

On attend Christophe en se matant le dernier « Bon Appétit » sorti dans la matinée…
On se prépare à l’annonce « Last call for passenger Mignon… »… Ben oui Christophe possède un patronyme complexe au niveau prononciation pour les anglophones… Du coup c’est sous le nom de Mr Cute que Christophe va finir ce trip…. Au fait, il avait fait un run original via un check-in internet mais on le retrouve finalement à la gate…

Take off… sandwich Lufthansa…

Annonce : « Les avions ne pouvant se poser dans la peuf, va falloir envoyer les dameuses pour préparer la piste… » On va devoir tourner en rond 30mn sur Munich… Bonjour l’empreinte carbone du sluffeur-écolo-amoureux-des-marmottes-heureuses…

Landing, transfert en bavant devant les restos de saucisses et bières… Pas le temps on file vers la gate pour le vol de Tbilissi.

Delayed… M… on aurait pu se faire les saucisses-bières si on avait su.. Maintenant c’est fermé…

Cancelled… VDM… 24h de delai. Direction le desk Customer Care de la Luft pour se choper les vouchers d’un hôtel pas si terrible, dans une banlieue pas si top de Munich…
En plus l’ISPO vient de fermer ses portes… C’est con on aurait pu y faire un tour et checker les dernières nouveautés du salon des sports d’hiver…

On a faim… Reste une seule chance de bèqueter ce soir : Courir jusqu’au Mac Do du coin sur des trottoirs couverts de glace (les ski et les couteaux sont toujours checkés…) pour choper les dernier Mc Nuggets.

Dodo…

Petit dèj Bavarois…

Mr Cute gère en allemand :

On vous tient au courant de la suite des aventures… on espère depuis Gudauri demain soir !

 

Fegnioles…

Written by valerie. Posted in Les nouvelles du front de neige...

Le dimanche commence a 09.30 par un sms collectif de Béa : « qui pour rider aujourd’hui ? » … Comme tu viens d’ouvrir ton premier oeil et que t’as pas encore resynchronisé ton cerveau, tu te dis que tu vas boire un café avant d’y penser. Tu n’es pas a mi-chemin entre ton lit et le percolateur… que le tintement incessant des sms te rappelle que la freerideuse n’a pas besoin de cerveau pour aller taquiner le pentu. Une paire de jambes et une autre de fat feront largement l’affaire !

Fegnioles

Fegniole : Personne du sexe dit faible, pas forcément très fin. (« Reluque voir cette fegniole! ») Lexique Vaudois

Ni une ni deux, Cath, Béa, Séverine, Catoche, Kim et Valérie s’entassent dans les voitures sans oublier Anthony (parce qu’on n’est pas sectaires non plus).

Direction Villars pour aller rejoindre Romana, Greg et David qui sont déjà sur place en vue d’un petit après-midi pépère…enfin non, mémère… a la montagne.

Pendant que Cath arrache les étiquettes de ses nouvelles chaussures de ski, Catoche peaufine la glisse de ses semelles à la crème solaire (un truc a retenir quand ça sabote sous tes skis) et Severine fait un check DVA.

En montant dans les cabines on croit apercevoir les AASS et leurs ZAG.

En guise d’échauffement, on passe sous la corde et on se fait un Petit Chamossaire backside. C’est pas léger, c’est jour blanc et la fraiche a juste recouvert la trafole pour te brûler les cuisses d’entrée !

Question : Que dit une fegniole en arrivant en bas d’une telle descente ? Réponse : Elle ne dit rien … Elle saute sur le télésiège et y retourne !

Les fegnioles et leurs trois galants joueront au chat et a la souris avec les nuages et choisiront leurs terrains de jeux en fonction de la visibilité.

- « On prend la piste cette fois ? »
- « ho ben non c’est pas encore tout tracé là-bas »

Alors que d’autres auraient sauté leur tour et attendu que la journée finisse devant un chocolat chaud, ces fegnioles-là n’ont pas jugé utile de déchausser leurs skis pour attaquer le pic-nic. Un bout de fromage, un bout de pain avalés sur le télésiège, et c’est reparti pour un tour dans la forêt !

On profite des remontées mécaniques pour papoter un peu de choses de filles : « Tu les as réglées a combien tes fix ? Tu penses que si on tire à gauche ça passe ? Cette corniche t’oses la sauter ? »

L’avantage de la fegniole c’est qu’elle ne produit pas de testostérone et n’a donc pas besoin de se mesurer a ses copines… La journée se déroule dans une humeur joyeuse ponctuée de « hiii » et de « ho mon dieu ! » où chaque gamelle déclenche l’hilarité générale.

« Zut c’est déjà 16h et on n’a pas fait de photos ! » Les fegnioles prennent la pose le temps de deux clichés et tirent des droites en hurlant « poussez-vous ! » A ceux qui vont moins vite pour pouvoir en faire une dernière avant la fermeture.

Si certains sluffeurs prudents s’arrêtent à l’avant-dernière pour ne pas se blesser, les fegnioles, elles, terminent leur journée par une « bouquetins » d’anthologie avec option sautage de toit de chalet (Même pas peur… qu’elles diront une fois leur forfait accompli !)

… Et devine quoi ? Ben les fegnioles avaient les cuisses moisies en arrivant en bas des pistes… Mais elles n’ont pas laissé leur part au chien !

Bien joué les filles !

 

Niveau de plaisir +++++
Propos sérieux : 0
Pauses au resto : 0
Visibilité 0 à 0+
Beaux moniteurs de ski regardés : ha bon y’en avait ?
Nombre de gamelles : 10’000
Nombre de fous rires : 2’000’000